home

Les nouvelles technologies ne soutiennent pas (toujours) les capacités d’apprentissage

51gRkOchifL._SS500_

Une étude publiée en août 2010 dans le Journal of  Educational Psychology, a permis de mettre en évidence quelques principes simples de l’approche dites de l’ et lui a donné une certaine notoriété.

 

Elle observe que les étudiants, même ceux que l’on désigne parfois comme «  » ont tendance à étudier sur un écran d’ordinateur de la même manière qu’ils le feraient avec des documents papier.

Ils vont copier sans réfléchir des extraits, prendre des notes incomplètes ou mot à mot, élaborer de longues prises de notes qui rendent difficile la mise en relation et la connexion des informations entre elles ;  et en outre, ils s’appuient trop sur des exercices de mémoire comme la relecture ou le recopiage de leurs notes de cours.

Dans cette étude, il est observé que les évaluations sont de 29 à 63 pour cent plus élevées lorsque ils utilisent des stratégies d’apprentissage comme l’enregistrement de notes audio, la création de schémas comparatifs, établissent des associations de concepts et réalisent des exercices pratiques à l’écran ou avec un crayon.

La méthode d’étude SOAR

Le professeur , professeur de Psychologie de l’Éducation à l’Université de Nebraska-Lincoln nomme sa méthode SOAR (To soar s’élever, monter en flèche en anglais) , elle décrit les stratégies suivantes : sélectionner les idées-clef d’un cours, organiser l’information avec des schémas comparatifs et des illustrations, associer des idées pour créer des connexions signifiantes entre elles et soutenir régulièrement l’apprentissage par des exercices pratiques.

Ces stratégies viendraient compléter les processus de traitement de l’information du cerveau, explique t’il.

Kiewra détaille : « L’apprentissage se produit mieux lorsque l’information importante est distinguée de l’information moins importante, en la décomposant en idées simples, quand l’information retenue est organisée graphiquement, quand un d’association entre les idées est effectué par l’étudiant et lorsque la compréhension est évaluée par des activités d’auto-évaluation régulières. »

Cette étude aurait vocation à orienter et guider les concepteurs pédagogiques pour le , en intégrant ces stratégies dans le choix des exercices qu’ils proposent, et les consignes même de mise en œuvre des activités à l’écran.

Les développeurs d’environnements technologiques pour la formation à distance, plate-forme () et -auteur pourraient également y trouver de nouvelles ergonomies d’interaction avec les ressources didactiques en ligne.

Proposer systématiquement des outils d’aide à l’apprentissage facilitant l’appropriation du cours, en permettant à l’étudiant de construire ses propres ressources à partir du matériel qui lui est fourni ( outil d’annotation de la ressource,  de création de cartes mentales – mindmap -, outil de citation, de captures d’écran, ….) en offrant un mixte d’outils numériques internes propres à l’environnement ou d’accès à des outils externes, logiciels et services en ligne.

A cela pourrait s’ajouter des outils de collaboration autour des ressources pour rester dans le paradigme socio-constructiviste qui est le nôtre,  mais nous dépassons là le cadre de cette étude.

Cette étude est intéressante car elle illustre un principe didactique : rédiger, transformer et organiser ses propres documents pour un étudiant, c’est en même temps faire un travail de construction de ses connaissances.
L’activité d’apprentissage est une activité mentale qui a été comparée par les didacticiens des situations professionnelles à celles mises en oeuvre dans les situations de travail.

A l’activité productive du travail (pédagogique ici) correspond toujours une activité constructive de nature cognitive,  source d’apprentissages et de développement de compétences .

Portail SOAR study skills :
http://soarstudyskills.com/educators/study-skills-curriculum/research-basis/

 

Sources : Helping students SOAR to success on computers: An investigation of the SOAR study method for computer-based learning.
Jairam, Dharmananda; Kiewra, Kenneth A.
Journal of Educational Psychology, Vol 102(3), Aug 2010, 601-614.

N'hésitez pas à partager :
  • Print
  • PDF
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Diigo
  • Google Bookmarks
  • Netvibes
  • Twitter
  • Google Buzz
  • viadeo FR
  • Wikio FR

Tags: , , , , , , , , ,

2 Responses to “Les nouvelles technologies ne soutiennent pas (toujours) les capacités d’apprentissage”

  1. On 21 septembre, 2011 at 4:28 Inowlocki responded with... #

    Un peu trop de larsen dans mon système de commentaires, je vais voir ce que je peux faire. Le titre de l’article est bien : « Les nouvelles technologies ne soutiennent pas (toujours) les capacités d’apprentissage »

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les nouvelles technologies ne soutiennent pas (toujours) les capacités d’apprentissage | Ki-learning.fr « Things I grab, motley collection - 21 septembre, 2011

    […] simples de l’approche dites SOAR de l’apprentissage et lui a donné une certaine notoriété.  Show original Share this:TwitterFacebookLike this:LikeBe the first to like this post. Categories […]

Add your response