A_la_une, Featured, home, Ki-learning.fr

Paradigme de l’Enaction, une histoire de chatons

Source wikipedia https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Francisco_Varela.jpg
Varela, Enaction, Une histoire de chatons, EMERGENCE, COMPLEXE D’ECHANGES, VOYAGEURS, ESSAI METHODOLOGIQUE, J. Theureau, CNRS/UTC, Compiègne

Source wikipedia https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Francisco_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chatons.

[ ] Nous emprunterons à Francisco Varela – l’un des principaux promoteurs de ce paradigme de l’ – une histoire de petits chats. Il s’agit d’une expérience réalisée par deux chercheurs américains qui concerne justement l’orientation dans l’espace et son apprentissage. Chacun sait qu’à la naissance, les chatons sont aveugles. Deux chatons d’une même portée sont placés dans deux paniers séparés, eux-mêmes liés à un petit chariot que l’on déplace à certaines heures de la journée. Les deux chatons sont côte à côte: ils ont donc la même expérience visuelle, aux mêmes heures du jour. Mais le chaton n°1 est transporté passivement, il ne peut sortir du panier pour marcher, tandis que le chaton n°2 peut se déplacer activement lorsqu’on lui fait faire une petite promenade. Au bout d’un mois, on les laisse aller librement. On constate alors que le chaton n°2 se comporte comme un chaton normal, alors que le chaton n°1 se comporte comme s’il était aveugle: il ne voit pas les chaises, tombe de la table, etc…

Néanmoins son système visuel est intact. On en conclut que l’on ne peut séparer vision et action. Il n’y a pas du tout image externe que le système visuel et cognitif du chaton traiterait, mais une histoire d’activité. En résumé, les chatons doivent faire émerger le monde physique à travers leur activité. Certes, ce monde physique préexiste aux chatons, mais ces derniers doivent, de tout leur corps, le constituer comme monde visuel pour eux, à travers des cycles perception-action. Ces cycles créent des récurrences plus ou moins stables, ce que Varela appelle un “ couplage structurel ” entre chacun des chatons et le monde.  » source : CHAPITRE III: L’EMERGENCE D’UN COMPLEXE D’ECHANGES A TRAVERS LES TRAJETS DES VOYAGEURS: ESSAI METHODOLOGIQUE J. Theureau (CNRS/UTC, Compiègne)

Tags: , , , , , , , , , ,

About philippe @ ki-learning

Internet crée un nouveau regard sur l'apprentissage, "Nous échangeons donc nous sommes".

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le cours d'action et son observatoire | Ki-learning.fr - 2 septembre, 2016

    […] A_la_une, Ki-learning.fr Previous […]

Add your response