A_la_une, Featured, France, home

Remise du rapport sur la recherche en éducation de l’Alliance Athena

La publication en quelques mois de plusieurs textes consacrés, plus ou moins directement, à la recherche sur l’éducation, constitue un phénomène encourageant pour un secteur qui n’avait pas suscité d’intérêt particulier de la part des responsables politiques depuis plusieurs années.

Le rapport des alliances Athéna et Allistene La recherche sur l’éducation, éléments pour une stratégie globale, remis le 18 avril 2017 au gouvernement, a l’ambition de montrer la diversité des travaux actuellement engagés dans la recherche sur l’éducation, afin d’établir un dialogue fécond avec la puissance publique.

En s’appuyant sur des données et cartographies fournies par l’Observatoire des sciences humaines et sociales, le tome 1 met en lumière, avec précision, la structuration actuelle et les évolutions récentes des activités scientifiques de la recherche en éducation en France.

Le tome 2 du rapport regroupe les contributions de plus de 80 scientifiques de renom. Il dessine un panorama concret des sujets majeurs pour notre société : politiques éducatives, formation professionnelle des enseignants, décrochage scolaire, processus cognitifs, numérique.

Pour lire le rapport 

 http://www.allianceathena.fr/actualite/remise-du-rapport-sur-la-recherche-en-ducation

Contexte

Le 29 mars 2016, Thierry Mandon a rassemblé rue Descartes plus d’une centaine de chercheur.e.s d’origine disciplinaire très différente avec, pour objectif, d’ouvrir un dialogue fécond auprès d’une communauté scientifique dense, dispersée sur le territoire et nécessitant plus que jamais des lieux d’échanges mettant en débat méthodes, résultats et connaissances produites. Fin octobre 2016, il commandait à l’Alliance ATHENA des éléments de réflexion stratégique consacrés à la recherche sur l’éducation et la formation.

Missions

L’alliance participe à l’élaboration des positions scientifiques françaises aux niveaux international et européen (Horizon 2020, programmes cadres de l’Union européenne…), aux stratégies nationales et aux exercices de programmation de la recherche (ANR, PIA…).

Rassemblant le CEA, la CGE, la CPU, le CNRS, l’IRD, l’Ined, l’Inra et l’Inserm, l’alliance soutient les actions de ses membres dans l’élaboration des politiques publiques en privilégiant une vision ouverte des sciences humaines et sociales (SHS), construite dans un dialogue avec les communautés scientifiques.

Tags:

Comments are closed.